Back to top

Kniwwelfest - the makers day

Il s’agit d’un festival lié au mouvement et à la culture « maker » donc regroupant des personnes orientées vers l’idée « faites-le vous-mêmes », le même principe que cultive le Musée Tudor. La vulgarisation devenant plus accessible à tout public par le biais de projets interactifs scientifiques cette approche porte ses fruits. Les participants (500 participants entre 4 et 70 ANS) ont construit et découvert eux-mêmes des objets et engins du domaine de la robotique, de l’électronique, donc très orientés vers les technologies, mais aussi scientifiques ou des activités plus traditionnelles telles que l’artisanat, les arts traditionnels. Le but final est toujours d’apporter un plus à un objet ou au projet en soit, une innovation.
Le festival a pour but de regrouper ces personnes, et de faire partager leur état d’esprit qui est des plus inventifs et créatifs. Ce genre de festival permet de regrouper des mondes qui à priori n’ont rien en commun et qui se croisent rarement : le monde des artistes, des artisans, des ingénieurs, des chercheurs et bien d’autres. Leur point commun : la créativité et le partage du savoir-faire. Il ne va pas sans dire qu’un grand nombre de projets développés par les « maker » se sont concrétisés par des applications ou des outils que nous utilisons de nos jours. Sans parler des kits d’éducation qui ont été développés par la communauté « maker ».
Les idées farfelues d’aujourd’hui sont peut-être les outils de demain. Ce festival est évidemment ouvert à toute personne voulant découvrir les projets insolites et les idées qu’ont concrétisées ces ingénieux créateurs. Il n’est pas sans exclure qu’ainsi certains Géo-trouve-tout n’ayant pas encore osé se plonger complètement dans leur passion, trouveront lors d’un tel festival l’impulse nécessaire. Jeunes et adultes peuvent certainement s’émerveiller devant l’ingéniosité de certains projets ou simplement s’intéresser au phénomène et à la technologie requise pour leur réalisation. Ce festival peut aussi être un incubateur d’idées et de concepts.
Un autre point fort du festival est que permis les 25 animateurs d'ateliers 18 étaient âgés de 16 à 23 ans. Ceci peut être enrichissant d'un point de vue personnel, le festival leur permettant de montrer à un public intéressé leurs créations, mais aussi dans la relation animateur-jeune participant, les animateurs pouvant être de véritables exemples pour les jeunes participants.
L'écho du festival encourage le Musée Tudor de renouveler l'expérience en 2017.